Où TM râle (un coup) comme une française

IMG_4933.PNG
« Râler comme un(e) français(e) » est une expression familiale qui est apparu dans notre vocabulaire domestique depuis une dizaine d’années.
À vrai dire, depuis notre union à Chérichou et moi.
Oui, parce que je râlais beaucoup. D’un autre côté, c’est pas ma faute. Je viens d’un terreau où la râlerie est un sport national. La mère de mon père défiant toutes les catégories possibles.
Râler comme un français : ne le prends pas mal, c’est du taquinage, mais peut-être que ça fait te fait râler aussi les taquineries?
À l’heure actuelle, si je réussis à beaucoup moins râler, il faut croire que c’est un comportement qui passe par le sang parce que PtitLoulou excelle en la matière. GrandLoulou n’est pas triste non plus. Le Jasmin, quant à elle, n’a pas encore trouvé les joies du râlage, mais je lui fais entièrement confiance : sa part française prendra forcément le dessus à un moment.

Non, mais en fait ce n’est même pas d’eux dont j’ai envie de te parler aujourd’hui, mais de tous ces râleurs insatisfaits qui jalonnent ma route…

Comme ce couple de touristes, qui souffle et rouspète entre eux. Tu ne sais pas trop ce qu’ils ont, mais tu le vois dans leurs yeux : ils sont pas contents d’être là.
T’as envie de leur dire « pas la peine de venir en Corée pour tirer la tête, vous le faites très bien chez vous, et ça vous coûte moins cher! »
Ah! « Cher », « argent », « monnaie-monnaie », le voilà le nerf de la guerre! Le sujet de râlage favori des français!

Pas plus tard que ce matin, j’ai lu des plaintes à propos des impôts. Hum. Oui, on paye des impôts en France, et ça fait râler. Surtout qu’ils arrivent pendant ton séjour à l’étranger, que t’as déjà bien dépensé pour te faire plaisir… En rentrant, t’as la rentrée des gamins à préparer, le coiffeur pour être tout beau, et les impôts. C’est vrai, ça peut faire râler.
Je le conçois. C’est jamais drôle de payer, pour combler une dette que c’est même pas nous qu’on la faite d’abord, pour payer le téléphone de Mme Dati ou les bêtises du gouvernement. C’est vrai c’est horripilant. Tout le monde devrait faire le Depardieu, et demander une autre nationalité, nanmého!

Mais une minute… Tu te plains de payer : les impôts, ok… Enfin, jusqu’à présent si tu les payes, c’est que tu peux vivre en remplissant ton frigo. Non parce qu’être non-imposable n’est pas d’un grand confort non plus, je te ferai remarquer.
Mais ce qui m’a fait râler, c’est qu’en plus de te plaindre de payer pour des incapables (et je te comprends), c’est que tu te plains de payer tout le reste à côté : le crédit pour ta baraque, les frais de garde pour le petit, la cantine, l’essence, etc, etc…
Et qu’ensuite tu viens dire que c’est un cercle vicieux : qu’il faut travailler pour vivre, mais qu’on vient te prendre la moitié de ta paye pour les impôts.
Bah euh… Comment te dire…
C’est pas un peu de ta faute?

Y a un truc qui me fait râler, mais vraiment, vraiment… Ce sont les gens-pas-tout-à-fait-proprio (parce qu’ils ont encore 200 000 euros de crédit à payer…), qui se plaignent que leurs impôts soient plus chers.
Attends, tu crois quoi? Qu’on t’a fait miroiter la possibilité d’être « pseudo-proprio » sans rien te faire cracher? Nan, mais tu rigoles?
T’as vraiment cru aux sourires en Colgate sur les prospectus des agents immobiliers. Tu t’es vraiment dit : « ah oé! Le bonheur, c’est ça! »?!?!

Ah oui, je l’ai entendu le « toi, t’es locataire, tu payes chaque mois et au final, t’as rien… Moi, je suis proprio, je paye chaque mois et dans 120 ans, j’aurai ma maison. »

Excuse moi, mais en attendant : j’ai un toit au-dessus de ma tête, ma liberté, pas d’impôt de dingue puisque pas de propriété, et AUCUNE DETTE. Et franchement, ça vaut toutes les baraques du monde. Et en plus, ça me laisse le droit de râler sur les impôts sans culpabilité de ce désir consumériste…
J’ai même le choix de ne pas travailler, de ne pas mettre mes enfants à la cantine ni à la garderie, ni à calculer mes frais kilométriques.

Attends, le choix est vite fait pour moi.

Nan, parce que tu l’as compris. Ça m’horripile, les gens qui se sont faits avoir dans cet engrenage qui te prend à la gorge, mais qui rejette la faute sur les autres : « les impôts sont de plus en plus élevés parce qu’y en a qui profitent du système social! » « Toujours les mêmes qui raquent… Toujours les mêmes qui payent rien! »

Ça, c’est une discipline où la France pourrait avoir un max de médaille d’or, si elle était présente au JO. LE sport national par excellence : la râlerie, ou comment n’être jamais, mais alors jamais, satisfait de ce que l’on a…

Ah, j’ai oublié de préciser pour les personnes qui ne le sauraient pas : je suis française et ça m’arrive de râler aussi.
Mais promis je ferai un effort, parce que c’est quand même un peu beaucoup honteux (d’être français en ce moment, et de râler quand on voit ce que d’autres supportent pour survivre!)

Où TM est rentrée de ouacances, et te partage (enfin) ses photos. 5ème partie

Et voilà… C’est fini, la Corée… Enfin, pour le moment. Alors, comme je te le disais, quand Chérichou a été muté là-bas, bah, on ne sautait pas particulièrement au plafond, tu vois. Mais comment dire… On sait qu’il n’est pas possible de juger l’inconnu… A l’heure actuelle, la Corée va certainement rester LE pays de prédilection, et pourquoi pas, chercher par tous les moyens à aller y vivre… Je ne vais pas faire trop long, et te sélectionne juste quelques paysages qui restent gravés dans ma tête, mes yeux, mon coeur… C’est définitif, 대한민국! 당신을 사랑해요! (Corée ! Je t’aime!)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

(Tu peux cliquer sur les images pour les avoir en version HD :p )

Où TM fait des expériences (bizarres) avec son estomac. 4ème partie

20140502-081854.jpg

Aaaaaah, enfin! Passons aux choses sérieuses…
Si tu ne me connais pas si bien, sache que la nourriture est pour moi, une expérience à tester partout où je vais.
Petit flashback d’une dizaine d’années, alors que je mettais les pieds en Tunisie, dans la famille de Chérichou (dans le noble but de l’épouser, bien sur). On m’a servi un plat de spaghetti aux piments à la sauce tomate. J’ai mangé trois fourchettes, et bu quinze litres d’eau (détrompe toi, l’eau n’éteint pas le feu du piment, elle l’augmente), en trois semaines, j’avais perdu 10kg.
Puis je me suis habituée, et j’ai repris mes kilos (ça a même doublé… Grrrrr).
Depuis quand je cuisine, je mets de la piquanterie dans mes plats, nous, nous ne sentons rien, mais je peux te dire que les invités pas habitués le sentent bien.
Chez ma belle-famille, le niveau pimenté est quand même quelques degrés au-dessus…
Toujours un peu difficile de s’y refaire.

Sauf que là, maintenant, j’ai signé.

Figure toi qu’à chaque fois que je vais dans un pays, j’ai envie de goûter leur spécialité culinaire. Je suis une curieuse, j’aime découvrir d’autres choses (si tu ne me fais pas manger des migales frites, ou des tritons crus…), même en Roumanie j’avais goûter un plat (rien de bien transcendant, dont j’ai oublié le nom…), mais ils étaient plus fort avec les pâtes (sauce champignons, un délice).

Alors bien sur, en venant en Corée, je ne pouvais pas passer à côté.
Toute la difficulté étant d’être sûre de manger du poisson et pas de la viande « no meat please, only fish », ils ont du mal comprendre…
Donne moi du poisson avec des feuilles et des algues autour, c’est pas grave, mais pas de viande. Non, pas de poulet non plus, c’est de la viande. Oui, merci.
Et puis, l’appréhension de faire la moue au resto…
Alors, on a d’abord épuisé tous les restos halal de la ville : les turcs, les indiens, les marocains.
Tu sais pas toi, mais les nourritures turque et indienne, ce sont mes préférées.
La nourriture turque toute douce, même avec la sauce piquante, qui te parfume les naseaux, mmmmh… La nourriture indienne, qui niveau parfum supplante toutes les spécialités mondiales (dans mon classement personnel), et qui te fait décoller avec les épices relevés.
L’autre soir, j’ai goûté à une sauce (je me souviens plus du nom), un sucré-salé hors du commun. « Le visuel donne envie de plonger dans le plat : c’est beau, brillant, coloré… Maintenant il faut goûter… » (Quoi, je me crois dans TopChef?)
En goûtant, tu ne fais aucun commentaire, t’as peur d’ouvrir la bouche et que ton conjoint en profite pour finir l’assiette. Mais je te le dis, si tu trouves la harissa immangeable, ce plat indien, tu ne le termines pas!!

Et puis, comme je suis une tête brûlée, et que je veux absolument goûter à la nourriture coréenne, j’ai pas lâché le morceau et j’ai trépigné comme une gamine : « Chérichou, ze veux goûter leurs nouilles, ze veux! Ze veux! Ze veux!! »
Ok, nous voilà à acheter des fishburger pour les enfants et une soupe aux fruits de mer et un plat de nouille aux fruits de mer pour nous. À emporter, of course.

20140502-081919.jpg

Bah, je te promets, j’en connais un rayon niveau piquanterie…
Je te jure, quand t’avales cette soupe, après tu peux manger la harissa à la petite cuillère pour t’adoucir un petit peu.
J’ai rarement fait une expérience aussi arrachante de papilles… Je crois qu’elles ont toutes cramées direct.
Parce que depuis, je ne trouve plus rien de piquant. Même le piment dans la salade.

Du coup, j’ai commencé par manger une mini assiettée, puis un bol, puis un plat entier.
Au fur à mesure, ça pique de moins en moins… Je te le dis : mes papilles sont mortes. Enfin, celles qui détectaient le piquant. Parce que maintenant je sens les saveurs, c’est génial.
Par contre, je ne te raconte pas l’état de mon estomac et de mes intestins… Je te passe les détails.

Mais je me dis que ça finira par s’habituer… Je vais finir par devenir coréenne ! Parce que franchement : c’est délicieux…

20140502-081952.jpg

Où TM te conte ces (petites) bizarreries coréennes. 3ème partie.

20140416-124244.jpg

Sans critique aucune dans cet artikeul, et des jugements purement humoristiques. Je ne tiens pas à dénigrer les coréens et leurs coutumes… J’y note juste quelques petites choses rigolotes, ou qui me paraissent bizarres à mes yeux d’occidentale.
N’y vois donc rien de péjoratif dans ce qui va suivre.

Au cours de nos nombreuses balades, ce qui m’a le plus marqué, c’est la similitude entre eux. Bon, il m’est déjà très difficile de reconnaître un coréen d’un autre coréen, mais ça c’est l’effet « je ne t’ai pas assez cotoyé », qui fait que seuls les traits caractéristiques ressortent et j’ai encore du mal à passer au-dessus. Mais au-delà de ça, l’originalité se fait en groupe. Du coup, tu croises des groupes de jeunes gens habillés tous avec les mêmes habits ; les fratries habillées à l’identique sans être des jumeaux ; et même les couples… Alors ça, c’est ce qui me fait le plus délirer. La première fois, c’était dans une aire de jeux. Un couple était là, tous les deux habillés en sweat violet avec inscription en jaune (je ne citerai point la marque), si bien que je pensais qu’ils étaient employés dans cette aire de jeux. Jusqu’à ce que je remarque qu’ils ont une petite fille, qu’ils payent les attractions et prennent même des photos. Un couple classique… Habillé à l’identique, donc. Sans dire qu’il n’y a QUE ça, il y en a quand même pas mal. Le plus souvent cela se limite aux chaussures. Mais tout de même, je souris en pensant à Chérichou portant mes chaussures, même si techniquement c’est possible.
Et ici, les chaussures, ça se remarque.

20140416-124846.jpg

Et pas que les chaussures d’ailleurs… Si tu veux passer inaperçue ici : habille-toi avec un legging rose fluo (ça marche pour les hommes aussi), une longue chemise rouge pétante (quoi, concordance des couleurs?), et un gros chapeau jaune rayé noir. N’oublie pas tes superbes chaussures bleu pétrole aux lacet orange. Là, pour sûre, personne ne remarquera ton look.
Je te le dis, Chérichou et moi, on a l’air super morne, avec nos teintes un peu plus neutre…

20140416-124348.jpg

Continuons à parler chiffon (car c’est certes l’élément qui m’a le plus frappé ici), et passons aux enfants. Toutes les filles, sont en jupe. Jupe à froufrou, avec des leggings le plus souvent. Et ce, jusque facilement l’âge de 6-7 ans.
Bon, je plaide coupable, je craque complètement sur leurs jupes. Mais le Jasmin, du coup, a un peu une drôle de dégaine avec ses jeans et ses joggings…
Les garçons, eux, sont tous estampillés de marque, et ce même s’ils ont quelques mois et se fichent pas mal de leur basket Nike, puisqu’ils ne marchent pas encore…

Nous sommes à Ulsan. Ville de production des voitures Hyundai. Va sur un parking, tu vas comprendre. Tu veux te faire remarquer? Achète une 206.
Non seulement il n’y a que des Hyundai (disons, 95%?), mais en plus ce ne sont que des petits bijoux tout neuf. À croire, qu’elles tombent du ciel… C’est un pays hallucinant de voiture gros calibre. Je n’ai pas encore vu une seule petite voiture  » toute pourrie premier conducteur »…
La plupart sont des 7 places. Va comprendre…

20140416-124516.jpg

Parce que l’autre fait frappant, c’est que les familles les plus nombreuses que j’ai vu, avaient deux enfants. Bon, j’ai pas étudié la démographie coréenne, hein, alors je n’avance que des suggestions…

Soit 2 enfants c’est déjà une famille nombreuse pour eux. Soit ils ne les sortent que deux par deux. Soit ils n’ont simplement pas le temps d’en élever plus.
Oui, parce que, c’est vrai, je te faisais part dans mon précédent artikeul, de l’attention qu’ils portaient à leurs enfants… Mais tu dois aussi savoir que la Corée reste un des pays où le taux de suicide de jeunes élèves est le plus haut. La course à l’excellence est ici très prisée. Que veux-tu… Être un minuscule pays hyper mondialiste, constructeur automobile et téléphonie, ça donne du prestige et ici, le boulot, le boulot, le boulot… Et par conséquent, la pression pendant les études…

Une autre chose que j’ai remarqué ici, et que j’apprécie énormément, c’est la propreté aiguë des coréens. Sérieux. Sont toujours en train de nettoyer. Mais pas comme au bled, où on nettoie à fond les maisons pour jeter les ordures sur le trottoirs d’en face. Non, ici tout est nickel chrome. C’est limite si t’as peur de salir le sable du parc en bas de l’immeuble. Et je t’avoue que les premiers jours, j’avais même honte devant les coréens, quand les Loulous se roulaient de bonheur par terre, marchaient pieds nus, où rentraient tout crado dans l’ascenseur.
Bon je te rassure, je ne les empêche pas pour autant de laisser s’exprimer leur nature première, hein…

Dernière chose qui me vient en tête… J’ai remarqué quelques regards offusqués en embrassant mes Loulous dans la rue. Alors moi qui est l’habitude de les bisouiller à longueur de temps, les regards réprobateurs m’ont interpelé. Mais là encore, je n’ai pas assez creusé le sujet… Pudeur?
Allons savoir. À explorer, donc…

20140416-124332.jpg

Où TM fait connaissance avec les (sympathiques) coréens. 2ème partie

20140410-143130.jpg

안녕하세요 annyeonghaseyo
Dans mon précédent billet, un peu décousu (tout comme mon état d’esprit, d’ailleurs), je te faisais part d’un peu de tout à la fois. Les bip-bip, les sièges bionique, les sourires, la fatigue, l’évasion.
Aujourd’hui, je vais tenter de me centrer un peu plus sur un aspect magique d’un pays : sa population.
Je sais pas toi, mais moi, j’aime un pays par son peuple. Tu vois, j’ai souvent eu du mal avec la France. Attention, hein, je ne suis pas en train de dire que je n’aime pas LES français!! J’aime pas les généralités… C’est plutôt l’état d’esprit franchouillard, qui me file le bourdon. Râleurs, jamais contents (je nous ai toujours perçu comme ça), revendicateurs (ça a du bon, si on se bouge derrière), et un brin stressés et stressant, qui se mêle beaucoup de ce qu’il y a dans l’assiette du voisin, et qui aime rivaliser (mais ce caractère est d’autant plus dominant en Tunisie!!). Enfin bref, ça donne un aperçu plutôt « sombre » à mes yeux…
J’ai toujours eu du mal à m’intégrer dans mon propre pays…

Je ne suis en Corée que depuis une semaine, certes. Et le soleil joue certainement en sa faveur aussi. Mais il y a une chose exceptionnelle ici : ça respire le respect, l’honnêteté.
(Promis, je ne suis pas payée pour écrire cet article et demande à mes connaissances : quand Chérichou a été envoyé en Corée, on s’est d’abord dit : « oh noooon, pourquoi la Corée? », on rêvait secrètement de la Malaisie, en vrai, la Corée, ça ne nous attirait pas plus que ça à vrai dire.)

Je disais donc, respect et honnêteté. Sourire et bienvaillance.
Des femmes voilées, ça court pas les rues. Mais ici, on n’a pas d’appréhension face à ceux qui ne nous ressemblent pas, au contraire : on leur sourit, on leur propose de l’aide. Les enfants plus jeunes viennent te serrer la main avec un large sourire à faire croquer leurs joues rondes, surmontées de leurs petits yeux rieurs : « Nice to meet you », qu’ils te disent à pas même 6 ans.
Politesse innée?
Quand le dialogue ne marche pas entre mes Loulous, et les petits coréens, ça se passe par geste : un ballon de foot, et on s’éclate au-delà du langage ; une caresse sur la joue du Jasmin, et les petites partent main dans la main.
Seul PtitLoulou, mon solitaire, n’est pas réceptif à cet élan d’attention.
Quand une petite fille a voulu l’aider à construire son château de sable, il s’est levé d’un bond et s’est mis à pleurer en courant me voir « je peux même pas rester tranquiiiiiiiiiille!!!! »
Bon PtitLoulou a un caractère tellement particulier. Au fond, il est comme moi : complètement paniqué à l’idée de ne pas être compris ou de ne pas comprendre ce qu’on attend de lui.

Parlons d’un sujet qui me passionne particulièrement : les bébés.
Ils sont craquants. Mais pas que.
Quand tu marches dans les rues en France, tu vois 95 poussettes pour 5 porte-bébés. Ici, c’est l’inverse. Et pas du babybjeurk qui casse le dos : tous les porte-bébés sont physio. Le plus souvent, ce sont les frères jumeaux du manduca. Tout le monde porte, tout le temps : les mamans, bien sur, mais les papas aussi, les grands frères/grandes sœurs, et également… Les grands-parents. Eux, portent plutôt traditionnellement avec un grand tissu.
J’ai encore vu une grand-mère, ce matin, porter sa petite fille (15-18 mois?) sur le dos, avec un joli tissu.
Comment veux-tu que je ne sois pas littéralement fan de ce pays ??
Bon, je ne peux pas trop parler allaitement, je n’ai pas creusé la question plus que ça, en tout cas, je n’ai pas vu de bébés nourris à l’extérieur ( que ce soit biberon ou sein) ou alors si ça a été fait, ça a du être tellement discret que je n’ai rien remarqué.

Les Coréens ont un sens de la pudeur qui me plait. Il fait environ 23 degrés, et pourtant je n’ai pas vu de coréennes avec des top-nombril-à-l’air, et des shorts qui ressemblent à des culottes comme on peut en voir un peu partout.
Ils sont habillés version « été », mais tout en finesse, et sans non plus exagérer dans l’exposition de leur corps. Bah, ça me plait. Je me sens beaucoup moins agressée qu’en Roumanie, par exemple! (Souvenirs d’été 2011).

Alors oui, plus j’y suis, plus je m’y plais, plus je me dis que j’y ferai bien ma vie, ça ne me dérangerait pas.
Je me suis habituée aux joggeuses du matin qui rythment leurs courses matinales par quelques gestes de yoga, le tout ponctué de jolis sourires. Je me suis habituée à voir un habitant sur trois, porter un masque de protection (j’ai pas encore tout compris, en rapport avec un sable qui viendrait de Mongolie….????), couvrant le bas du visage.
Je rigole souvent avec Chérichou, en lui disant qu’ici, ils ne risquent pas d’interdire le niqab!
Et puis, la Corée, c’est quand même un endroit où l’enfant est « roi ».
Pas dans le sens méprisant dont on l’entend en France, ce petit être capricieux, profitant de la vulnérabilité de ses parents… Non. Roi, dans le sens où il est précieux et que beaucoup de choses est à sa disposition pour son bien-être. Oui, parce qu’ici, un bébé, un enfant est un être humain (dans certains pays on a tendance à l’oublier, je crois…). Des aires de jeux un peu partout, des espaces verts, des systèmes d’accueil devant les supermarchés pour leur éviter les crises de supermarchés.
Bref, c’est pas pour dire, mais comme l’a remarqué GrandLoulou « ils ont des années-lumières d’avance sur nous »!!

또 봐요 tto bwayo
(À bientôt!)

20140410-142616.jpg

20140410-142647.jpg

20140410-142709.jpg

Où TM t’amène au Pays du Matin Calme (en ouacances avec les Loulous). 1ère partie

20140408-075550.jpg

Et voilà, ça, c’est fait. Poser les pieds en Corée du Sud après un voyage de, euh… Laisse-moi calculer, je suis encore perdue avec le décalage d’horaire.
Tout d’abord, tu excuseras la médiocre mise en page de cet artikeul, je t’écris depuis mon aïe-phone, et c’est pas facile-facile. Oui, parce que Chérichou a décidé que ce n’était pas utile d’avoir un ordinateur ici. Pays temple de la haute technologie. Mais bon bref, passons. Mon précieux devrait faire l’affaire pour te compter nos péripéties coréennes!

Donc, voilà, nous sommes arrivées avec les Loulous. Chérichou y étant déjà depuis quatre mois pour son boulot, on s’est dit que ça serait vraiment pas mal qu’on puisse se voir ici. Bah, sans regret.
D’abord, t’as un avion énorme (genre en vrai c’était l’A380), avec des sièges bioniques : écrans tactiles intégrés (avec jeux, films, dessins animés, etc…)
J’avais pourtant prévu le coup avec une valise super remplie de bouquins en tout genre… Elle n’a pas été ouverte.
Bon, PtitLoulou a dormi une très bonne partie des 10h de vol. Le Jasmin a dormi aussi. GrandLoulou a été beaucoup plus perturbé dans son sommeil ( et trop contente d’avoir une console de jeux pour lui seul), quant à moi, je n’aborde pas le sujet… Je n’ai pas fermé l’œil et pourtant on a voyagé de nuit…

20140408-075510.jpg
(T’as vu ça un peu? Pareil, tu excuseras la qualité des photos… Tout est aïe-phonisé, ok?)

Arrivés sur place, je te passe le changement d’aéroport, l’accumulation de fatigue, au point même de me tromper en remplissant les papiers pour la douane, dans MA date d’anniversaire (me suis rajeunit que d’un jour, ça passe encore…)
Les retrouvailles avec Chérichou, l’arrivée dans le superbe appart, et mon liiiiiiiiiit. Dodo, dodo, dodo. Nan, j’ai rien kiffé à l’arrivée, me disant qu’on verra ça demain.

Et là effectivement, les yeux sont rivés vers l’extérieur. Nous sommes donc à Ulsan, une ville où la montagne rejoint la mer, magnifique.
J’ai fait des super photo, méga-belles. Mais avec mon appareil photo. Et j’ai pas d’ordi, je t’ai dis, pour transférer mes photos. Donc t’attendras.

En Corée, il y a : des magasins, des magasins, des magasins, et des restaurants et fast-food. Hallucinant. En fait, tu vois les films américains, avec Las Vegas, qui brille de partout. Bah, c’est pareil mais écrit en coréen.
T’as des grattes-ciel qui font des cinquantaines d’étages, t’as juste le vertige en les regardant d’en-bas.

Et puis, t’as les gens. Sérieux, on dit des asiatiques qu’ils sont calmes. Bah, je n’avais pas compris qu’ils l’étaient à ce point. Déjà, ils sont hyper accueillants et feront tout pour que tu sois à l’aise.
Même s’ils ont jamais vu une maman en jilbeb, portant en sling une bambine (au bras platré figure-toi… Elle s’est cassée le bras l’avant-veille du départ, youhou!), les sourires sont de mises, et ils feront tout pour t’aider.
Au tout début, en arrivant, j’appréhendais qu’on me parle en coréen. Et une hôtesse s’est mise à me parler en anglais de suite… J’ai quand même mis un temps de réflexion à me dire : « comment elle sait que je ne parle pas sa langue? », avant de réaliser qu’on est peu nombreux à ne pas avoir les yeux bridés, et des rondeurs en plus.

Ça aussi, impressionnant… Les fast-food hyper gras-huileux : c’est pas ce qui manque! Et pourtant, tu ne croises pas d’obèses. Y a un truc dans la morphologie, c’est pas croyable! Et ils sont quand même sportifs. La ville dans laquelle je suis, est pleine de côtes, de pentes. Mais pas des trucs de rien du tout… Vraiment, le machin qui grimpe bien… Ça fait mal aux mollets. Même en voiture, j’ai mal pour la voiture.

Un dernier truc qui m’a fait délirer, les « tilibilibili » coréens.
Je t’ai dit, ils sont fan de technologies. Dehors, tout le monde a des smartphones. N’est pas peur de te faire piquer ton misérable aïe-phone 4, ils sont passés à la vitesse supérieure. Même les gamins de 6-7 ans ont des smartphones. Hallucinant.
Mais pas que, il y a pleins de machins qui font tibilibili, tu sais ces petites sonneries musicales… Quand tu lances une machine à laver, elle te fait « tibibililitititi », quand elle se termine aussi. Le lave-vaisselle te fait « bilitititibili », l’aspirateur « tilibilibiliti », et tiens-toi bien… Même la porte d’entrée! Oui, parce qu’y a pas de clés ici. Ça fonctionne par code. Numérisé. Et vlan, encore du « bilititilibilititi ».

J’aurai encore des choses à te raconter, mais ça sera pour une prochaine, promis. Et je t’en réserve de bonnes :p

Sur ce, je te dis Char Ga!

>

20140408-082514.jpg

20140408-082532.jpg

20140408-082544.jpg

Où TM s’amuse (beaucoup) avec ses Loulous

Je te l’avais déjà dit, je ne suis pas SuperMum qui sait tout faire avec ses Loulous. C’est vrai. Je plaide coupable. Les Légos, ça passe encore, tant qu’on en est à la construction…

Mais, par contre, y a des trucs qu’on peut faire ensemble, en s’amusant : mettre ses bottes et aller vadrouiller sous le soleil après la pluie. Vive les giboulées, oui je suis folle, mais j’aime ce temps. Tu sais, le moment où il fait super gris, et juste après, tu as ce rayon de soleil magnifique, avec une lumière de dingue… Et là, tu te tapes le front, et tu te dis : « si seulement, j’avais des dons de peintresse –j’invente toujours les mots que je veux– ! » .

Mais à défaut d’un pinceau (ou du talent, plutôt), j’ai un super bel appareil photo… Et cet aprèm’, notre ballade « flic-floc-dans les flaques » ça a donné de beaux souvenirs mouillés et rigolos…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Effet vieux film de Chaplin

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vous avez vu GrandLoulou qui vole?

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

PtitLoulou, si tu veux le prendre en photo, tu as le choix : soit le prendre en flagrant délit de bêtise (en l’occurrence, en train de nettoyer le rétroviseur de la voiture des voisins…) sinon, tu te résignes à l’avoir qui tire la langue sur toutes les photos…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Où TM partage ses coups d’coeur du web (en vidéo)

Tu dois te demander, pourquoi je ne suis pas plus productive en ce moment… Ahem, je plaide coupable, c’est même pas la faute au permis… Je feignardise dessus, j’avoue.

Nan… Je suis tombée dans la spirale « Youtube ». Pas cool, hein. Le piège, tu te dis « j’regarde qu’une vidéo », mais tes yeux sont déjà en train de faire leurs malins en zieutant à droite sur la prochaine vidéo qui serait cool. Tu regardes les minutes « oh, ça va, y en a que pour 3 minutes ». Oep, mais 3 minutes, plus 3 minutes, plus 3 minutes, voilà quoi…

… Mais tout de même, je dois te dire que de vidéos en vidéos, j’ai eu des coups de coeur particulier. Alors, toi, je suis sûre que t’as suivi depuis le début, mais moi non… C’était pas trop mon truc avant… Mais, j’ai découvert les Mokhtar Awards. Attends, Gibran Hasnaoui j’en avais quand même entendu parler avec le Muslim World Tour. Quand même. Mais le coup des Mokhtar, non… Ça m’était passée un peu au-dessus.

Tu m’excuseras, mais à ce moment-là, j’étais dans la période où Chérichou se préparait à son départ, alors forcément, hein. Mais t’inquiète, j’ai comblé mes lacunes. Non seulement j’ai regardé toutes les vidéos qui voulaient participer aux Mokhtar Awards, mais en plus de vidéos en vidéos, j’ai redécouvert une comique j’avais déjà vu une fois ou deux…

Alors, si t’as du temps devant toi, prépare-toi une tisane, un morceau de chocolat, et… Bon visionnage, je te donne ma sélection!

Hé hé, on parle pas assez, hein… de ces musulmans qui agissent dans l’autre sens :p

Allez, bonne soirée 🙂

Où TM te fait de la pub (gratos).

Capture d’écran 2013-12-25 à 14.15.35Ce n’est pas courant, j’aime pas trop faire ça. Mais là, c’est différent. C’est même pas sponsorisé. Je te promets. Nan. La vraie vérité, ma coupine ne m’a pas envoyé ce dont je vais vous parler dans le but que j’en fasse un artikeul rien que pour toi… Elle n’en sait même rien, jusqu’à l’instant où elle lit ses lignes. N’est-ce pas?

Donc, tu vois, y a aucun sponsor. C’est histoire de lui dire merci, mais pas que. C’est aussi histoire de vous faire découvrir un truc.

D’abord, OumiMôme, c’est ma coupine. Virtuelle, certes, mais ma sister quand même. Mêmes idées, mêmes principes, mêmes cheminements… Et cette sister formidable fait des trucs de ses mains. Mais pas des trucs affreux et inutiles… Elle coud des couches lavables. D’abord. Super mignonnes, les couches :

Tu peux avoir plus de détails ICI.

Tu te demandes pourquoi je te parle de couches, alors que je m’en débarrasse tout juste avec le Jasmin, hein? Bah, parce qu’elle ne fait pas que de couches, figure-toi… Elle te fait de la cosméto-home-made-bio… et c’est un délice…

Comme cette sister, c’est une nana au grand coeur, elle m’a envoyé comme ça, sans que je dise rien, un petit colis avec des petits baumes pour mon coeur triste sans Chérichou. Je suis devenue faaaaan…

Elle m’a envoyé une crème « bonne mine ». Oui, elle a deviné que je me couche tard, en restant sur l’ordinateur… Elle est pas bête, elle a bien choisi.

Déjà, ça sent bon, dedans : huile de rose et noyaux d’abricot… Teste. Faut le croire pour le voir. C’est pas un fond de teint du tout. D’ailleurs, t’en as même pas besoin, avec ça. Et tu sais ce que tu mets sur ton visage… J’en raffole…

Elle m’a également envoyé un petit pot de déodorant. Sans alu, of course et sans truc caca-beurk qu’on trouve dans ceux du commerce.

Odeur : mandarine rouge. Même Ushuaïa ne le fait pas. Teste, et tu verras… Et en plus, tu en mets du bout des doigts, et ça suffit largement…

Oui, elle est au top ma coupine je te l’avais dit…

Alors, va faire un petit tour par chez elle : ICI et sois indulgent(e), elle est toute seule pour gérer son entreprise. Tu peux également lui filer un coup de main en likant sa page FB. Ça, ça serait hypra-cool de ta part… OumiMôme, elle doit se faire connaître… Fais passer le mot!!!

Où TM emplafonnerait (volontiers) le PN.

 

keep_calm_and_kill_santa_claus_t_shirt-r1996c6836b894027b65078612a724cd1_i8070_324Bon, je fais pas dans la dentelle, ce soir, tu m’excuses, mais le PN, j’en ai RAS-LE-SCHTROUMPF! Et dis pas que je suis pas polie, sinon je t’envoie valser avec les rennes en Laponie. Artikeul coup d’gueule-je-suis-pas-la-seule… Beaucoup de mes keupines de la blogosphère s’y sont mises aussi. Bah attend. Dans 5 jours, on t’envoie une pétition de chez « change.org » pour l’abolition du PN. PN étant notre bonhomme-Coca-Cola, et non le Pervers Narcissique, bien sûr…  (quoique…) Période de Noyel oblige, non?

Tu le sais, j’ai deux garçons (et une fille, oui, mais elle, c’est pas (encore) son trip). GrandLoulou a tout de suite capté le subterfuge du PN, on lui a expliqué, tout pleins de respect et tout : « une légende, une histoire dans un livre, un secret de grands, mais tu ne dis rien à tes camarades de classe, blablabla ». Il est revenu de l’école après le « goûter de Noyel », en disant (à 4 ans) : « pfff, ils ont même pas remarqué que c’est pas vrai qu’il est pas passé par la fenêtre pour mettre les gâteaux… C’est les MAICRESSSSSEEES qui l’ont fait, je le sais… Le père Noyel, il est trop vieux pour faire de la gymnastique par la fenêtre. »

Et toc. Je te le dis, ce gamin a de la réflexion. Il ira loin dans la vie. Je te promets. Un an plus tard, pendant une crise au marché à 2 jours de Noyel, la poissonnière se penche au-dessus de son étalage et lui lance un : … (pas la peine que je l’écrive, vous le savez déjà…) « ouuuuh t’es pas gentil, le Papa Noyel, il ne va pas venir t’apporter des cadeaux! » (…tiens, tu vois que tu le savais…)… Et mon GrandLoulou qui la regarde et lui lance : « D’abord, il existe PAS! Et j’ai déjà eu mes jouets à l’Aïd! ». Elle a fait gloups, et on s’est marré avec Chérichou.

Nan, tu vois, aucun soucyyy avec GrandLoulou.

Mais rappelle-toi, PtitLoulou, est un rêveur. Genre, l’artiste, le poète, le cueilleur de pâquerettes, toussa, toussa. Le rêve, l’imagination, lui, ça lui parle ‘achement beaucoup. Il en faut pas plus que la maîcresse-chérie lui raconte qu’un énorme monsieur passera par la cheminée pour lui apporter des cadeaux le 25 Décembre, qu’il se met à compter les jours jusqu’au 25. Attends, je suis pas mauvaise, je ne le laisse pas espérer en vain. Bon, ok, tu vas peut-être me trouver hypra-méchante, mais j’ai cassé ses rêves de PN, parce que le PN casse tous les rêves de toutes manières (il m’a jamais apporté la Barbie-princesse-des-Elfes ou mon parcours-de-voitures-télécommandées-ultra-rapide… Mais j’ai eu des tonnes de livres. -remarque, ça m’a servi…- ). J’ai d’abord raconté la même chose qu’à GrandLoulou, à savoir : les histoires, le livre, la légende. Je lui ai même montré sur internet, toussa, toussa (me demande pas d’acheter un bouquin sur l’histoire du PN, je te dis que j’ai ce type en horreur, il me file des boutons.)…

Rien à faire, il soutenait mordicus que l’obèse en rouge et blanc allait passer par la cheminée pour lui apporter des… Son frère lui a dit : « mais réfléchis deux minutes, il est vieux et tout, et depuis tout ce temps, il serait déjà mort!!!! » GrandLoulou a carrément fait mourir le PN, pas gore… (Et maintenant PtitLoulou me dit tous les soirs : « mais, moi, je veux pas mourir »… Rien à voir avec le PN, sauf dans l’imaginaire de ce ptit bout.)

Il est rentré de l’école en disant que la maicresse, elle a dit que le PN, il est même pas mort d’abord, puisqu’il allait passer par la cheminée……. Et là, hors de moi, je me suis mise à crier : « Mais tu vois oùùùù une cheminée ici, toi??!? Hein??? Regarde!! ON N’A PAS DE CHEMINEE!!! » Oui, c’est méchant, oui… Vas-y dénonce-moi à la brigade pro-CNV… Je vais aller me repentir… Mais je suis à bout, faut me comprendre…

Depuis PtitLoulou a compris (ou est-ce pour nous faire plaisir, va savoir) que les mille PN qui parcourent les centres commerciaux sont des « monsieurs-déguisés ». C’est déjà ça. Il sait aussi qu’il n’y a pas de cadeaux le 25, puisque lui, chanceux, il en a eu à l’Aïd AVANT les autres, et qu’en plus, son papa rentrant dans un mois, ne rentrera pas les mains vides non plus… Du coup, maintenant, c’est : « Manman, tu sais, vendredi, y a le père Noyel, qu’est un monsieur déguisé en lui -oui, il parle comme ça, il te faut un décodeur?- il va venir dans la classe pour donner des cadeaux. » Ah. Oui. J’avais oublié cet épineux problème, auquel nous avons résolu l’année dernière par un gros rhume. Mais demain, point de rhume en vue. Alors, je l’ai joué très pro. Mais genre, très pro.

« -Tu aimerais être à l’école pour le voir ou tu veux juste le cadal?

-Ah bah, si on peut avoir le cadal sans la corvée de se taper les chants et tout le toutim, hein (là, j’ai mis le décodeur pour aller plus vite)

-Ok, donc, en fait, vendredi tu préfèrerais venir faire les courses avec moi, c’est extra-super-jouissif-mon-lapinou, ou aller te taper la choral noyellienne? »

Il a choisi Lideul. Forcément. (Oui, je lui ai dit qu’il pourrait choisir les yaourts).

Quoi, je suis lâche…??

ps : je reste pacifique et non-violente. Peace, Santa… J’avais besoin du T-Shirt, juste pour rester « calm » :p